Sur le terrain : le raccordement final d’un abonné FttH

publié le 17 février 2014 (modifié le 20 septembre 2017)

L’abonné habite un immeuble collectif de taille moyenne dans une poche de haute densité d’une commune de la zone très dense (Nantes). L’opérateur qu’il a choisi accepte de raccorder son appartement au réseau optique déployé dans la rue. Une situation qui aurait pu être optimale : le client final aurait pu avoir le choix de son opérateur mais un seul a connecté l’immeuble à son réseau : celui qui a fibré l’immeuble.

L’abonné habite un immeuble collectif de taille moyenne dans une poche de haute densité d’une commune de la zone très dense (Nantes). L’opérateur qu’il a choisi accepte de raccorder son appartement au réseau optique déployé dans la rue. Une situation qui aurait pu être optimale : le client final aurait pu avoir le choix de son opérateur mais un seul a connecté l’immeuble à son réseau : celui qui a fibré l’immeuble.

Étape 1 : prise de rendez-vous.

Photo 1 : colonne montante

Le client doit prendre son après-midi car la visite des techniciens est prévue à 13h30. La prise de rendez-vous a eu lieu une semaine avant l’intervention mais les techniciens indiquent que généralement il s’écoule 15 jours entre la prise de rendez-vous et l’intervention.

Étape 2 : recherche d’un chemin entre la colonne montante et l’appartement.

Dans cet immeuble, il y a trois appartements par palier, un Point de Branchement Optique (PBO) pour ces logements est installé dans la colonne montante, un second PBO a été installé, sans doute pour les appartements de l’étage supérieur. Un même câble alimente les deux PBO.

Chaque PBO comprend 4 galettes permettant chacune d’installer deux fois 4 fibres. En effet, nous sommes en zone très dense, où jusqu’à quatre fibres desservent les logements ou les locaux à usage professionnel.

Faute d’un tube de réserve entre la colonne montante et l’appartement, le technicien a passé une aiguille (un câble de fibre de verre souple et rigide à la fois) dans le tube qui contient déjà le câble de l’antenne TV. Après une tentative vaine de l’appartement vers la colonne montante, il a réussi dans l’autre sens. Ensuite, il a tiré le câble de quatre fibres optiques entre la colonne montante et la pièce de vie où se situe l’arrivée de l’antenne TV.

Photo 2

Étape 3 : raccordement Point de Branchement Optique (PBO) - Prise Terminale Optique (PTO).

Photo 3

Pendant qu’un technicien soude les quatre fibres au niveau de la colonne montante (Photo 3) …

… l’autre les connectorise dans le séjour. (Photo 4)

Photo 4

Étape 4 : raccordement au niveau du Point de Mutualisation (PM)

Les câbles arrivant de la rue débouchent dans le parking souterrain de l’immeuble. Le PM est composé de trois coffrets juxtaposés qui reçoivent les câbles protégés par une simple goulotte.
Celui du bas (photo 6) est destiné aux câbles venant du Nœud de Raccordement Optique (NRO) qui est l’équivalent du NRA pour le réseau cuivre, celui du milieu aux câbles de distribution dans les étages (photo 7), celui du haut à une réserve de câbles (photo 8).

Photo 5
Photo 6
Photo 7
Photo 8

Le câble provenant du NRO est équipé de « pigtails », des jarretières connectorisées. Il y a une jarretière par fibre.

Grâce aux informations contenues dans son bon de travail électronique (via une application dédiée sur smartphone), et à un tableau de correspondance sur papier entre fibres et logements (Photo 9),

Photo 9

… le technicien raccorde la fibre en provenance du réseau amont qui a été attribuée au client à l’une des quatre fibres optiques qui montent dans l’appartement. (Photo 10)

Photo 10

Étape 5 : installation des équipements du client

Cet opérateur installe un petit boîtier (l’ONT : optical network termination soit terminaison du réseau optique) qui assure l’interface optique/cuivre (Photo 11). Chez d’autres opérateurs commerciaux (FAI), il peut y avoir un connecteur optique sur la box.

Photo 11

Un câble cuivre Ethernet relie cet ONT à la box, sur un port ajouté à cet effet, pour ne pas mobiliser l’un des quatre ports de l’utilisateur.
L’un de ces ports permet de relier la Box internet au player TV (Photo 12)

Photo 12

Étape 6

Le technicien effectue un test de débit sur un site spécialisé pour s’assurer du bon fonctionnement de la liaison (Photos 13 pour le débit descendant et 14 pour le débit montant).

Photo 14
Photo 13

La fibre affole l’aiguille, le compteur n’étant gradué que jusqu’à 100Mbit/s.

Flux RSS des commentaires