Quels usages sur les 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD ?

publié le 19 avril 2016

L’Arcep va lancer une consultation publique sur le partage de fréquences entre les différents usages possibles ainsi qu’un appel à expérimentations.



Après avoir attribué en 2015 la bande des 700 MHz, l’autorité prépare les attributions de fréquences des deux ans à venir , en particulier les1452 1492 MHz ("bande L"), les 3400 3600 MHz ("3,5 GHz") et les 2570 2620 MHz ("2,6 GHz TDD").

Sur les bandes 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD, plusieurs usages peuvent être envisagés, et notamment :

  • la fourniture de débits plus élevés par les opérateurs mobiles ;
  • la montée en débit des réseaux de boucle locale radio (BLR), conçus pour fournir un accès à l’internet fixe par voie hertzienne aux habitants des zones rurales où les débits disponibles sur le réseau en cuivre sont limités ;
  • le déploiement de réseaux mobiles locaux dédiés à des usages professionnels (PMR) ;
  • le développement de l’internet des objets.

L’ARCEP lancera prochainement une consultation publique visant à établir les modalités du partage des bandes 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD entre ces différents usages et les conditions d’attribution des ressources spectrales disponibles.

Le régulateur souhaite par ailleurs encourager l’innovation pour tous les usages possibles de ces bandes de fréquences. Il appelle donc les personnes intéressées à réaliser des expérimentations dans ces bandes via des demandes qui peuvent lui être adressées.

Voir le communiqué de presse de l’ARCEP du 30 mars 2016 sur le site www.arcep.fr.

Flux RSS des commentaires