MAJ : Quel est le "rythme" de déploiement de la 4G ?

publié le 2 février 2018

A la suite de la signature le 11 janvier dernier d’un accord historique entre l’Etat, l’Arcep et les opérateurs mobiles, il apparaît utile de mettre à jour un article publié en juillet 2017 sur le rythme de déploiement de la 4G.
.

Dans cet article, le groupe Aménagement numérique des territoires analysait pour le territoire métropolitain les déploiements des opérateurs mobiles concernant les nouveaux supports 4G au regard du parc de l’ensemble des supports utilisés pour les réseaux mobiles.

Concernant la répartition de la localisation des supports disposant d’au moins une fréquence 4G en service, l’évolution est la suivante :

Bien évidemment, il apparaît que les nouveaux supports sont plus fréquemment situés en zone de déploiement prioritaire. Eu égard à la méthode ne considérant que les supports bénéficiant de l’arrivée d’une fréquence 4G c’est relativement logique, d’autant plus que l’approche retenue à ce stade occulte le fait qu’une partie importante du déploiement des opérateurs concerne soit l’ajout de fréquences sur des supports disposant d’au moins une fréquence, soit une mutualisation (concurrence).

Par ailleurs, s’agissant du rythme de nouveaux supports, l’analyse du Cerema permet de construire le graphe suivant :

Ainsi, ce graphique laisse apparaître que si en juillet 2017 le rythme (la moyenne mobile sur 6 mois) de nouveaux supports 4G en service (tous opérateurs confondus) était de l’ordre de 610-620 supports par mois, depuis le rythme a baissé et s’établit maintenant à environ 500 nouveaux supports chaque mois.

S’agissant du nombre de supports restants (avec aucune fréquence 4G en service) il s’établit comme suit :

Ainsi, en considérant que suivant les termes de l’accord signé le 11 janvier, l’objectif est d’apporter la 4G sur l’ensemble des supports existants, le rythme actuel permettrait d’envisager une échéance à entre 15 mois et 23 mois pour mettre en service la 4G sur l’ensemble des supports existants, soit une échéance à fin 2020.

Les réserves mentionnées dans le premier article liées aux contraintes d’acceptabilité sociale, d’intégration paysagère et de difficultés techniques (mise à niveau de la collecte, capacité des supports à accueillir des équipements supplémentaires- notes de calcul) restent néanmoins encore présentes à ce stade.

Par ailleurs, le groupe ANT a réalisé une vidéo des déploiements 4G des opérateurs, en mise à jour de l’article "Quelles dynamiques de déploiement de la 4G ?".

Vous trouverez la vidéo correspondante ci-dessous. (Pour une meilleure visibilité, nous vous invitons à la visionner en mode plein écran).

Historique 4G
Groupe ANT Cerema