Déploiement de la 4G : quelles dynamiques constatées ? 2ème partie

publié le 19 mai 2016 (modifié le 20 mai 2016)

Bilan à fin avril 2016 d’une analyse des données ANFR concernant les opérateurs de téléphonie mobile. (suite)
.

.

Après une première partie d’ordre général, le groupe ANT a fait le choix d’approfondir l’analyse concernant la bande 800 MHz qui est particulièrement importante pour les territoires ruraux.

  3- Focus sur les déploiements dans la bande de fréquence 800MHz

  3.1 Animation des déploiements depuis avril 2013 dans la bande de fréquence 800MHz

Animation des déploiements depuis avril 2013 dans la bande de fréquence 800MHz  (nouvelle fenetre)
Animation des déploiements depuis avril 2013 dans la bande de fréquence 800MHz

Cette animation montre clairement que, dans cette bande de fréquences et en dehors des plus grosses métropoles, le déploiement de l’opérateur Orange est prépondérant jusqu’à mi-2015. Cet opérateur semble depuis orienter son effort sur la couverture d’axes de transport : LGV Paris-Lyon, LGV Nord-Autoroute A1 puis maintenant sur la couverture d’autres autoroutes (A71) et lignes ferroviaires Paris-Bordeaux, LGV Est. Cliquez sur l’image .

Cette animation est commentée et le défilement automatique.

Depuis septembre 2015, Bouygues et SFR ont intensifié leur déploiement qui, dans le cadre de leur accord de mutualisation, qui concerne les territoires ruraux (zone de déploiement prioritaire) et ceux dits intermédiaires. A l’heure actuelle, le déploiement de ces opérateurs s’effectue par plaques.

  3.2 Animation des déploiements dans la bande de fréquence 800 MHz sur les 6 derniers mois

Animation, déploiements sur les 6 derniers mois  (nouvelle fenetre) Animation, déploiements sur les 6 derniers mois. Cliquez sur l’image .

Cette animation n’est pas commentée. Pour bien visualiser certains aspects, ne pas hésiter à faire pause/play et le cas échéant déplacer le curseur.

Cette animation confirme les constats de l’animation précédente :

  • déploiement par plaques quasiment départementales pour Bouygues-SFR,
  • déploiement sur axes de communication LGV Lyon-Marseille et Tours-Bordeaux pour Orange.

  3.3 Carte de situation des déploiements en 4G-800 avec indication de mutualisation et calcul par département

Situation des déploiements en 4G-800  (nouvelle fenetre)

Cette carte d’information avec statut des zones (dense, intermédiaire, dite de déploiement prioritaire) montre l’état du déploiement et un récapitulatif à l’échelle départementale de la situation des supports 4G-800 au regard du statut de la commune (zone dense, zone intermédiaire et zone de déploiement prioritaire). Cliquez sur l’image .

Cette carte est statique, mais donne des informations en survolant un département.

 

  4- Synthèse

L’ensemble de ces éléments permet de constater que la dynamique de déploiement concerne maintenant une grande diversité de territoires et que chaque mois, de nouveaux territoires sont concernés. Certains départements sont toutefois à ce stade peu concernés.

Par ailleurs, la concrétisation des effets de cette amélioration sur les zones peu/mal couvertes est à venir. Il est en effet nécessaire de rappeler que ces actions de déploiement constituent un préalable à une couverture effective, les opérateurs vont prochainement « allumer » les antennes correspondants à ces autorisations. A l’heure actuelle, ce sont plus de 22 000 sites qui sont en service, sur les 25 000 sites autorisés.

En ce qui concerne les autres perspectives à court terme, à compter de la fin mai Free, Orange et SFR ont aussi la possibilité d’utiliser le 1800MHz pour la 4G. En outre, les opérateurs disposent d’une nouvelle bande basse (le 700MHz) qui est dès à présent utilisable pour certains territoires (lien vers arcep.fr) l’Ile de France et le Nord.